Comme son partenaire Marco Verratti, le milieu offensif du Paris SG Javier Pastore a des envies d’ailleurs selon L’Équipe.
Le Paris SG traverse une sérieuse zone de turbulences. Au terme d’un exercice usant, qui l’a vu perdre son titre de champion de France au profit de l’AS Monaco et sortir encore une fois prématurément de la Ligue des Champions, le club de la capitale doit faire face aux velléités de départ de plusieurs joueurs. Ainsi, ces dernières heures, Marco Verratti a fait savoir à sa direction qu’il souhaitait aller voir ailleurs. Et si les patrons parisiens ont expliqué qu’ils ne le lâcheraient pas, proposant même une énième prolongation avance Le Parisien, le marché, lui, continue à s’affoler, notamment du côté du FC Barcelone et de Chelsea qui restent à l’affût sur ce dossier.
Mais ce n’est pas la seule menace qui plane sur le Parc des Princes. L’Equipe assure ce mardi que Javier Pastore (27 ans) lui aussi se verrait bien claquer la porte. Arrivé en 2011, comme la tête d’affiche du nouveau projet de QSI, l’Argentin est à l’écoute des propositions. Et toujours d’après le quotidien sportif, l’international albiceleste (27 sélections, 2 buts) possède quelques touches, notamment en Italie, où son passage à Palerme a laissé un excellent souvenir. Ainsi, les nouveaux riches l’AC Milan et l’Inter Milan apprécient beaucoup son profil et n’auraient aucun mal à s’aligner sur les tarifs pratiqués par les Rouge-et-Bleu au niveau salarial.
Le PSG dit non

Sous contrat jusqu’en juin 2019, el Flaco possède également quelques admirateurs fortunés en Premier League. De quoi sérieusement le pousser à envisager un départ. D’autant que ses relations avec Unai Emery seraient des plus fraîches à en croire L’Équipe. Le technicien espagnol, s’il apprécie le talent du Sud-Américain, met en doute sa capacité à souffrir physiquement pour jouer. Présent à Milan, aux côtés d’Antero Henrique, nouveau directeur sportif parisien, son représentant Marcelo Simonian a sans doute fait passer le message.
Seulement, comme pour Verratti, le PSG devrait freiner des quatre fers. Pour les propriétaires qatariens, lâcher l’élégant Javier Pastore, le symbole de leur projet, recruté pour 42,5 M€ à l’époque, enverrait un très mauvais signal à la concurrence et à son effectif. On sait aussi que retenir des joueurs désireux de partir peut s’avérer être à double tranchant… Qu’on se le dise, le PSG s’apprête à vivre un été sous très haute tension.

Source : footmercato

LAISSER UNE RÉPONSE